AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ariane P. Legendre

avatar

Féminin Nombre de messages : 5
Personalized field :
Date d'inscription : 30/11/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Dim 30 Nov - 20:24

Je suis un artiste et mon œuvre c’est moi.


Moi, c'est Ariane Pénéloppe Legendre. Oui, j'ai des noms mythologique, que voulez vous. C'est mon père, Historien réputé qui me les as donné. Merci Papa ! Ma mère elle, n'a jamais travaillé, elle a bien raison, pourquoi se fatiguer à faire des trucs inutiles pour rapporter de l'argent dont on n'a pas besoin. J'ai 21 ans, et déjà, je me trouve bien vieille. Mais ce n'est pas pour autant que je vais abandonner mes bonnes petites habitudes biensur.

Je suis née à Paris, dans le XVIème arrondissement, dans une famille de bourge, mais alors de vrais bourges. Oui, les femmes ont des colliers de perles et passent leur vie dans leur paroisse et les hommes roulent en roll royce. Voilà, c'est ça mon enfance. Les dîners de famille interminables, les messes où tu t'amuses à compter les vitraux ou les sourires forcés des amies coincées de ma mère. Quand j'étais petite, j'aimais bien cette ambiance. Je crois que je devais être un peu idiote à l'époque. J'avais des petites joues roses, des cheveux blonds et des petits yeux bleus, un petit ange quoi. Oui, à l'époque. J'étais sage, je ne pleurais jamais, bref, j'étais la petite fille parfaite, complétement insignifiante. Avec ma soeur, Juliette, on était toujours en conflit. Elle, c'était la brune, triste, au fort caractère. Moi, je me laissais vivre. J'étais la préférée des parents. On disait toujours " Ariane, tu es si jolie " ou encore " Elle est sage comme une image ". J'étais glorifiée, j'étais la meilleure, celle que tout le monde regardait.

Evidemment, ça n'a pas duré. Quand je suis rentrée au collège, on me prenait vraiment pour la petite fille timide de service. Ma mère continuait à m'habiller. Bref, c'était vraiment un handicap. J'étais toujours la victime, et j'en avais vraiment assez. Alors, tous les moyens étaient bons pour me " rebeller ". Biensur, ce ne fut pas chose aisée. J'ai commencé par les vêtements. Mon style a radicalement changé. Je suis passé de petite fille modèle à fashion de service. Je suivais la mode au pied de la lettre, en gros, je me laissais porter par le flot, chose à ne jamais faire en matière de mode. Je mettais les CD des Spice Girl au placard pour me pencher vers les Stones, AC/DC et autre groupe de rock. D'ailleurs, j'écoutais ça du matin au soir, en agitant la tête jusqu'à avoir mal. Puis, j'ai eu mes premières expériences avec les garçons. C'était une manière de m'imposer. J'allais à des fêtes, je roulais une pelle au premier homme venu, enfin homme, plutôt gamin pré pubère. A 14 ans, j'avais déjà une bonne descente en matière d'alcool et j'avais expérimenté un peu tous les alcools existants. Je finissais bourrée à toute les fêtes où l'on m'invitait. J'étais enfin populaire, aimée, et toute la gente masculine voulait sortir avec moi. Adulée, méprisée, je ne laissais personne indifférent.

Mes parents ne savaient rien de tout ça. Heureusement. Ils étaient trop occupés par leur reception pour faire attention à moi. Je rentrais bourrée tous les samedis, ils s'en fichaient. C'était comme si j'étais transparente. Ils n'aimaient pas la fille que j'étais devenue. Ma mère, elle préfèrait la petite blondinette, celle qui obéissait aux règles. Mais, moi, on ne m'impose pas de règles. C'est moi qui les créer. Bref, plus personne ne s'intéressait à moi à la maison. Juliette passionait les foules, avec ses 18 en Français et sa mention très bien aux examens. Moi je me contentais de faire la fête, et ça me suffisait. Et puis après, quand j'ai eu 16 ans, j'ai franchi un cap, avec ma première expérience sexuelle. C'était avec un quasi inconnu. On avait bu. Bref, c'était pas du tout agréable. Comme si il m'avait violé. Oter quelque chose. Mon innocence d'enfance. J'ai pris une grande claque dans la tête. J'avais beau boire, danser et coucher avec des inconnus, je n'avais jamais connu l'amour.

Alors, j'ai décider de m'assagir un peu. Ce ne fut pas chose aisée. Mais je l'ai fait. Fini les soirées. Le sexe. L'alcool. Mais...bonjour à la drogue. Un ami à moi m'initia. J'aimais ça. C'était la seule chose qui me rapprochait de l'Ariane d'avant. Je me détruisais, je devenais agressive. J'ai finit par me faire soigner, évidemment ma famille n'en savait rien. Mais alors rien. Et puis, j'ai compris, pourquoi je cherchais toujours à foutre ma vie en l'air. Mes parents..Je voulais qu'ils me voient, qu'ils arrêtent de m'ignorer. J'essayais tout, pour qu'ils me remarquent, mais rien. En faites, ce n'était pas la bonne façon de se faire remarquer.

Alors, je suis devenue plus studieuse. J'écoutais en cours, je lisais de la grande littérature à la chaine, je visitais des musées. Bref, je devenais presque intellectuelle. Mes parents me regardaient enfin. Mais cette fille là, ce n'était pas vraiment moi. Ils aimaient cette personnalité inventée de toute pièce que je m'étais faite, et ça me brisait le coeur. Ce n'était pas moi qu'ils aimaient, mais l'intello de service. Ca, je ne le supportais pas. Je me dégoûtait. La vie, pour moi, c'était...de la merde. Je n'en voulais plus. Mourir. Telle était ma vocation. Je voulais me suicider, en écoutant Yesterday. Et puis, j'ai essayé. Enfin. Alors que je pensais être morte, ma soeur est entrée dans ma chambre, et elle a tout vu. Ma mise en scène, ma musique, le sang qui coulait de mes veines. Bref, j'ai été transportée à l'hopital. Et voilà, j'avais ce que je voulais, enfin. L'attention de mes parents.

Ils n'ont jamais su prêter attention à moi, ni de m'éduquer. Ils s'en fichaient. J'ai traversé une zone d'ombre. Je fumais, je me droguais toujours, et je déprimais, toujours. Au lieu de regarder des films romantiques, je regardais des boucheries à la télé. J'écoutais des requiem à longueur de journées. Mes parents, depuis ma tentative de suicide me considéraient comme une folle. Au moins, ils me regardaient, parlaient de moi. J'étais la paria de leurs dîners stupides. Je pensais que c'était finit, que ma vie était bien trop nulle pour un jour me sourire à nouveau.

Et puis, quand je m'y attendais le moins, Sébastien est arrivé. C'était un nouveau, dans ma classe de première. Il était beau, souriant, bref, le petit rayon de soleil qui illuminait mes journées. Je passais mes journées à le regarder, à jalouser sa voisine et à penser à lui. Il m'obsédait. Mais, je ne lui parlait jamais. J'avais perdu confiance en moi. Je n'étais plus la Ariane de mes débuts, celle qui était joyeuse, drôle et excentrique. Puis, un jour, on a fait connaissance, en cours de sports. On était tous les deux nuls au volley. Alors, on s'était mis en équipe, enfin le prof l'avait fait. On s'amusait, on parlait de tout et de rien, surtout de rien. Il était si différent de moi. Tellement plus sociable, gentil. Plus le temps avançait, plus je voulais lui plaire. Je me faisais bien coquette pour lui : je mettais mes plus beaux vêtements, des escarpins digne de femme fatale et je me maquillais à la perfection. Lors d'une fête, on a finit tous les deux, sur un canapé. On parlait de trucs complétement inutiles, mais je m'en fichais. J'avais ma tête posée sur ses jambes et je respirais son odeur. Lui, il me caressait les cheveux, inlassablement. J'avais envie de lui sauter dessus, mais je n'osais pas. Mon assurance s'était envolée depuis bien longtemps.

On s'était rapprochés, mais rien ne s'était réellement passé. On se dévisageait, on se désirait en secret. J'admirais sa beauté, ses cheveux bruns, ses traits fins comme ceux d'une sculpture. Un jour, tout a commencé. Il m'a invité chez lui pour un devoir. Au lieu de faire nos maths, on a commencé à s'embrasser. C'était le vrai premier baiser d'amour de ma vie. Le reste, ce n'était que pour faire genre, que de la frime. Et puis, il m'a couverte de baisers, et de compliments. Il me trouvait belle, drôle, intelligente, spontannée. Ces mots si doux m'ont fait prendre conscience que je n'étais pas si nulle que cela. Evidemment, je l'ai laissé faire. Il m'a permis de reprendre confiance en moi, et de grandir. Et puis, tout s'est déroulé naturellement, mais je ne voulais pas qu'on aille trop vite. Je voulais en profiter. Quand j'ai compris qu'il voulait aller plus loin, je lui ai dis stop.

Moi, je voulais des dîners romantiques, des baignades dans des fontaines, le soir à Paris, comme dans " La Dolce Vita " Il ne comprenait pas tout ça, mais au final, il l'acceptait. Il m'aimait, c'était le principal. Il était de bonne famille, le gendre idéal quoi. Mes parents n'en savaient rien. On formait le couple parfait, rêvé. Un soir, chez lui, on a finit par faire l'amour. C'était comme si je re-découvrais le sexe sous un autre angle. J'étais au anges. Et puis, ma soeur l'a appris. Comment ? Bonne question. Pour se venger, elle l'a dit à mes parents. Ils étaient très très attachés au valeurs fondamentales de la religion, dont la virginité. Alors, ils étaient furieux. Et mon bonheur, comme toujours, ils s'en fichaient.

Avec Sébastien, on s'est quittés. Je lui ai tout expliqué et voilà, c'était finit. C'était douloureux, soudain, mais j'étais obligée de mettre fin à tout ça. Alors, j'ai décidé d'enfin me plier aux règles. Je suis devenue beaucoup plus gentille avec ma famille, je les écoutais et j'étais de plus en plus sérieuse. J'ai passé ma terminale à travailler comme une folle et j'ai eu mention très bien au BAC. Mes parents étaient ravis et avaient passé l'éponge sur ce qui s'était passé. Une fois mon bac en poche, ils m'ont acheté un appartement, avec vue sur la scène, près de St Germain. C'était mon rêve. Loin d'eux enfin. Mais mes blessures ne s'étaient pas refermées pour autant, ça aurait été trop beau.

Voilà, je suis enfin libre de faire ce dont j'ai envie. Loin de mes parents. Et de ma soeur. Maintenant, je peux profiter de la vie au maximum, ce dont j'ai toujours rêver. Je me suis bien remise de ma rupture avec Sébastien. Je le devais. Cette histoire m'a fait découvrir l'amour, et je pense en être ressortie grandie. Mais je ne veux plus souffrir, alors je privilégie les histoires de sexe que les trucs sérieux. Je n'ai pas envie de m'engager, je n'ai que 21 ans après tout. Je ne travaille pas. Mes parents croient que je vais régulièrement à la fac, où je suis censée me spécialiser en histoire. Je ne les vois plus, et ils croient dur comme fer que je travaille énormément. Au lieu de ça, je sèche les cours, je fais la fête et je couche avec des inconnus. Je n'ai pas dis aurevoir à la drogue. C'est quelque chose qui m'est indispensable parfois. Pour avoir un minimum de crédibilité, je vais quand même à quelques cours mais je n'écoute rien. Après tout, je fais ce dont j'ai envie non ?

Je me regarde dans le miroir. J'ai les traits tirés, le teint pâle. Mes cheveux blonds ne sont même pas coiffés, ondulés et je ferais bien de les attacher. Il faudrait aussi que je me maquille un peu. Je suis dans une phase de " je m'en fous de tout ". Je ne suis plus coquette, je n'ai plus goût à rien. En journée seulement. Mais en soirée, je me fais belle, et je m'enfile des verres de vodka à la chaine. Après tout, il faut profiter de ma jeunesse. Mes vieux démons reviennent à grands pas, mais alors ? Je ne risque rien. Enfin, pas si sûr.

- J’ai cassé mon talon
- Le talon de tes Gucci ?
- Nan, le talon de mon pied.
- Ah, tu m’as fait peur.



IV. IRL
Prénom: Clairette

Âge: 15 ans

Avatar: Mélanie Laurent

Le design?: J'aimeeeee I love you

Où avez-vous connu le forum?: Dans les affiliés de je-ne-sais-plus-quel-forum (a)

Avez-vous lu le réglement: Bah non ^^


Dernière édition par Ariane P. Legendre le Lun 15 Déc - 14:42, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah-Lynn V. Hansen

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/11/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Dim 30 Nov - 20:25

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe A. Deslauriers
Weird admin
& i'm your prince
nothing else matters

avatar

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 27
Statut Civil : Ouvert à toute proposition
Addiction : Provoquer & Choquer
Personalized field :
Date d'inscription : 16/07/2007

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Dim 30 Nov - 21:08

Han, vraiment, je suis fan du vava *bave*
Bienvenue sur le forum ^^
& bonne continuation!

_________________
    QUOTES FROM TWILIGHT
    «so what you're saying is,
    i'm your brand of heroin?»

    -«Yes, you're exactly my
    brand of heroin»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane P. Legendre

avatar

Féminin Nombre de messages : 5
Personalized field :
Date d'inscription : 30/11/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Dim 30 Nov - 21:22

Merciiiiii vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy N. Sinclair

avatar

Féminin Nombre de messages : 213
Age : 25
Personalized field :
Date d'inscription : 02/11/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Mar 2 Déc - 21:09

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://america-loves-sushis.skyblog.com
Ariane P. Legendre

avatar

Féminin Nombre de messages : 5
Personalized field :
Date d'inscription : 30/11/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Mar 2 Déc - 22:34

Merci, voilà, j'ai finit SMILE!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesca M. Peterson
Admin // Petite princesse
avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 29
Credo : Sois belle et consomme
Statut Civil : Célibataire
Addiction : L'excès sous toutes ses formes
Date d'inscription : 14/07/2007

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Dim 7 Déc - 15:49

Jolie fiche, avec un peu de fates mais vraiment belle.
J'aimerais bien te valider mais ton code n'est pas bon,

_________________



° I can't wait to lose
control of myself &
of you either




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane P. Legendre

avatar

Féminin Nombre de messages : 5
Personalized field :
Date d'inscription : 30/11/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Dim 7 Déc - 21:21

Merci. Des fautes d'orthographe ?
AH ZUUUT J'AI OUBLIÉ DE LE METTRE.
Je vais le mettre, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane P. Legendre

avatar

Féminin Nombre de messages : 5
Personalized field :
Date d'inscription : 30/11/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   Lun 15 Déc - 14:43

J'ai mis le code
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ariane P. Legendre_lucy in the sky with diamond.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NYX: Round Lipsticks & Diamond Sparkle Lipsticks (13)
» y a t'il un dupe de smoke & &diamond?
» HELP Me!!! Diamond Powder de MUFE
» Lüftner : L’Amadeus Diamond a rejoint Le Havre
» ARIANE (SM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Passeport :: Remise du diplôme-
Sauter vers: