AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a Small World { PV Philippe Deslauriers

Aller en bas 
AuteurMessage
Sage R. Dubois

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 26
Statut Civil : Libre comme l'air ... Autant dire que pour m'attraper , c'est compliqué ...
Addiction : La mode ?
Personalized field :
Date d'inscription : 14/10/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Ven 17 Oct - 23:10


Découvrez Regina Music Box!


    Le ciel bleu clair , tirant subtilement vers le gris , le bleu plus foncé . Un nuage , puis un autre . Le vent caressant délicatement les passants . La douce musique qui s’échappe de la petite terrasse centrale où les badauds sont arrêtés , et regardent l’orchestre de fortune jouer . Perdue dans la l’herbe verte et encore tendre , les arbustes d’un vert plus dur , les fleurs qui dépérissent avec l’été et les arbres qui doucement se tintent de jaune et d’orange , une jeune fille .

    Une cascade blonde éparpillée sur son sac à main en cuir où sa tête repose , son corps étendu sur son gilet beaucoup trop long , déformer par l’usure et le temps . Son regard bleu pâle perdu dans l’immensité bleu , qui , clémente , semble avoir envie de repousser le gris pour laisser cette poupée profiter encore un peu du calme . Le calme , dans Paris ? Impossible vous dîtes ? Je vous promets que si .

    Transportée par la musique , installé contre l’herbe douce et tendre , la jeune fille trouve doucement , mais sûrement le calme qu’elle recherchait . Ce n’est pas dans l’appartement où son père se bat au téléphone et où sa mère prend le thé avec des amies qu’elle peut avoir un instant de douceur et de calme , où elle ne pense à rien , sauf elle , et sa ville .
    New York . Ville de lumière où elle a toujours vécu , et qui , lui manque plus que de raison . Cette ville de bruit , de lumière , de vie simplement . Paris lui ressemble , en moins éclatante , plus dure , plus hostile . Impossible ici d’espérer rencontrer un inconnu et discuter avec lui , comme elle pouvait le faire à Central Park .

    Ses lèvres rosées s’étirèrent en un sourire alors que la musique changeait , reconnaissant un air enfantin , un air qu’elle entendait le plus souvent s’échappant de cette petite boîte à musique reçue à son cinquième anniversaire , restée dans l’appartement New Yorkais qu’elle occupait encore il y a peu .

    Ses prunelles bleues pastel se refermèrent , se concentrant sur son New York , amusée , son sourire ne la lâchant pas . Le froid du vent n’était pas saisissant , au contraire , il était presque agréable , comme la douce brise New Yorkaise . La nuit qui devait s’installer doucement ne l’inquiétait pas . En un samedi après midi , ou plutôt début de soirée , peu de gens venaient se perdre dans les Jardins du Luxembourg , elle ne risquait rien . Ils étaient tous enfermés dans des bars , des cafés à prendre un apéritif pour les plus avancés , un café pour les plus tardifs .

    Seule dans l’immensité de verdure , Sage appréciait pleinement le moment .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe A. Deslauriers
Weird admin
& i'm your prince
nothing else matters

avatar

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 27
Statut Civil : Ouvert à toute proposition
Addiction : Provoquer & Choquer
Personalized field :
Date d'inscription : 16/07/2007

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Lun 20 Oct - 6:27

    Le jeune homme se réveilla avec un mal de tête intense, et on ne peut plus désagréable. Grimaçant dès qu'il ôta sa tête de l'oreiller du grand lit duveteux dans lequel son corps se trouvait, il tâta, les yeux toujours fermés, la table de nuit dans l'espoir d'y trouver sa montre ou alors un cadran. L'envie réprimée de ne pas s'en faire et de se rendormir était grande, mais sentant une silhouette chaude se blottir contre lui, Philippe finit par ouvrir ses prunelles bleutés pour observer l'heure. Ses yeux s'agrandirent de surprise: 18hoo. Merde, merde, et remerde encore une fois. S'agitant légèrement, réalisant soudainement d'avoir ses boxers, il remarqua sans vraiment y prêter attention une brunette au teint foncé dans ses bras. La laissant là, se tortillant légèrement pour se tirer du lit, il ramassa son jeans, sortit un billet de 1oo$ et fila à l'anglaise. Putain, on était quel jour déjà?

    Traversant le Hall d'entrée en saluant d'un geste de tête les gens, resserrant sa veste autour de son corps, s'en voulant déjà de s'être tirer du lit de manière si tardive, il se rappella une ligne. Deux, trois, jamais seul, un rail. Putain de mal de tête. Philippe se frotta doucement les tempes et releva la tête. Il était loin, l'aube, à ce moment précis. Entendant un brouhaha phénoménal qui risquait de le rendre dingue, le châtain se faufila vers les Jardins qui, comme par miracle, se trouvait plus loin. Le calme ne lui aggraverait pas son mal de tête de lendemain de fête, contrairement à l'agitation. Il songea même à se diriger vers chez lui, à pieds. Le temps de s'en griller une, peut-être une petite bière, et en route pour le pieu. Surement que ça allait se dérouler ainsi.

    S'arrêtant au milieu d'un chemin, Philippe tenta d'allumer sa cigarette. Peine perdue, il y avait beaucoup trop de vent. Balayant l'endroit du regard, il se dirigea vers un arbre. Une fois qu'il fut coupé de la brise, il ne m'y qu'un instant à pouvoir exhaler une première bouffée, puis remarqua, la clope entre les lèvres, une silhouette blonde qui lui disait sérieusement quelque chose. S'approchant par derrière, il reconnut la petite Sage qu'Olivia lui avait présenté. Il n'y avait bien que sa meilleure copine pour lui présenter des filles.

    «Bonsoir toi, dit-il, la cigarette au bec, qu'est-ce tu fais toute seule ici?»

_________________
    QUOTES FROM TWILIGHT
    «so what you're saying is,
    i'm your brand of heroin?»

    -«Yes, you're exactly my
    brand of heroin»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sage R. Dubois

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 26
Statut Civil : Libre comme l'air ... Autant dire que pour m'attraper , c'est compliqué ...
Addiction : La mode ?
Personalized field :
Date d'inscription : 14/10/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Mar 21 Oct - 0:30

    Alors qu’elle se perdait délicatement dans ses pensées , son sourire étendu ne s’évadant pas de son charmant visage , elle fut surprise d’entendre une voix , qui apparemment , d’adressait à elle . Ouvrant brusquement ses prunelles bleues , elle se redressa sur ses avant-bras , constatant qu’il n’y avait personne . Elle n’était pas folle , elle avait entendu quelqu’un . La voix emplit de nouveau ses oreilles , la questionnant sur sa présence et son occupation . La jeune fille finit par laisser tomber sa tête en arrière , finissant par entrevoir le jeune Deslauriers , du moins , à l’envers , ça lui ressemblait fortement .

    Elle devait passer pour une conne ! Elle redressa sa petite , puis tourna sur elle-même . Allongée sur le ventre maintenant , la jeune blonde posa sa tête sur ses mains , alors qu’elles releva ses jambes les balançant dans le vide .

    Le châtain avait l’air … Raide . La nuit , la journée peut être aussi avaient dus être éclatantes. A voir sa mine défaite , elle en était sûre . Bordel , même raide , il était tout bonnement torride . Coincé dans son manteau , cigarette aux lèvres , son regard velours . Putain d’Olivia . Pourquoi lui avait-elle présenté ? Voila que de nouveau son petit cœur s’emballait .


    « Bonsoir . J’essaye d’échapper au bruit et au stress parisien , qui règne jusque dans l’appartement familial . J’suis seule juste car j’ai personne pour m’accompagner … Et toi , Philippe , que fais-tu , seul , dans les magnifiques Jardins du Luxembourg ? »

    C’est vrai … Jamais elle n’aurait pensé que Philippe soit un jour à se promener dans les Jardins du Luxembourg . Il avait l’air plus fêtard , plus débordant d’énergie que quelqu’un qui , comme elle , tentait de trouver le calme dans une ville en pleine effervescence . Mais , le voir seul était surtout quelque chose de surprenant . Pas d’Olivia , pas de fille accrochée à son bras , pas de jeunes de son âge dans les parages . C’était presque inquiétant .

    Son regard bleuté pleinement porté sur le jeune homme qui lui faisait face , elle le détaillait , l’observait , tentait de voir ce qui pourrait trahir ses pensées . Son regard finit par se poser dans celui du châtain , alors qu’elle le regardait amusée .


    « Tu dois me prendre pour une tarée , traîner ici à la naissance de la nuit … Et plus si besoin est . »

    Sage traînait souvent seule dans des coins isolés de Paris . Ca l’aidait à se calmer , à réfléchir , se poser quand elle n’avait pas une fête d’enfer de prévue à gauche ou à droite .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe A. Deslauriers
Weird admin
& i'm your prince
nothing else matters

avatar

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 27
Statut Civil : Ouvert à toute proposition
Addiction : Provoquer & Choquer
Personalized field :
Date d'inscription : 16/07/2007

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Mar 21 Oct - 6:01

    Il lui fut particulièrement agréable de regarder la jeune femme chercher d'où venait la voix que lui portait la brise. La cigarette entre les lèvres, le sourire amusé ne le quittant pas non plus, il regardait les successifs mouvements qu'effectua Sage pour enfin déceler l'endroit d'où il la regardait, avec un regard pétillant. Oublier pour le moment, le mal de crâne horrible, après tout, on pourrait dire que les Jardins ont une propriété curative, et on tombe toujours sur des gens qu'on ne croiserait pas nécessairement ailleurs par un même hasard. Voyant ses jambes fines se balancer automatiquement dans le vent tandis que la petite blonde lui faisait plus ou moins face, il tira une longue bouffée de cigarette avant de l'exhaler dans les airs, en forme de petits ronds, un truc qu'un pote lui avait montrer à ses quatorze ans.

    «Chacun s'évade comme il peut, et avec qui veut bien»

    Il lui adressa un sourire, puis glissa sa main libre dans ses poches. Si lui s'amusait à consommer outrageusement tout ce qui lui tombait sous la main, il ne valait rien de mieux qu'un bon bol d'air frais quand on ne sait pas à quoi on a passer la journée. Franchement, Philippe respira profondément, et sourit légèrement. C'était le pied, et il se demandait bien pourquoi les agitations perturbaient la jeune femme. Curieux, vous dites? Passant la main dans ses cheveux, laissant simplement son regard se porter dans les alentours, attiré par on ne sait trop quoi, puis finit par hausser les épaules, puis sourit avant de répondre.

    «J'crois fermement que ma tête n'aurait pas supporté le passage obligé dans les rues trop achalandées, et les limousines et le topo, très peu pour moi»

    S'adossant contre l'arbre, tout en croisant le regard bleuté de Sage, il se laissa bercer par l'océan de son regard un moment, taquinant sa clope entre ses doigts, gardant longtemps, longtemps, trop longtemps la fumée dans ses poumons, voulant s'en imprégner et faire ressortir la nicotine par tous ses pores, si seulement c'était possible. Évidemment, tout luxe était bon à prendre, mais la limousine seul, c'était vraiment trop pitoyable, et plutôt mourir que de le faire. Il avait une réputation, et pas n'importe laquelle, à tenir. Évidemment, le taxi, mais bon, l'est déjà près, et bon Dieu, pour une fois qu'il n'a rien d'autres à faire...enfin bon, Philippe haussa le sourcil aux paroles de Sage.

    «Crois-moi, entre toi et moi, y'a plus de chance que le taré, ce soit de mon côté, mais t'inquiète, j'assume très bien» dit-il, en lui souriant comme seul lui savait le faire.

_________________
    QUOTES FROM TWILIGHT
    «so what you're saying is,
    i'm your brand of heroin?»

    -«Yes, you're exactly my
    brand of heroin»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sage R. Dubois

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 26
Statut Civil : Libre comme l'air ... Autant dire que pour m'attraper , c'est compliqué ...
Addiction : La mode ?
Personalized field :
Date d'inscription : 14/10/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Mer 22 Oct - 1:33

    Ses deux jambes fendant l’air , ses deux coudes sur son gilet , alors que ses deux petites mains soutenaient sa tête qui était relevée pour lui permettre de regarder et écouter le jeune Deslauriers. S’évader . Bordel . Elle s’évaderait bien là tout de suite avec lui , à New York … Du moins , pour le moment , s’était son esprit qui s’évadait . Elle l’écoutait , sans réellement l’écouter , non , elle se concentrait beaucoup plus sur le sourire qu’il venait d’afficher sur son minois . Putain . Quel sourire . Signe d’une pub pour dentifrice , avec le sourire qui tue et l’éclat qui éblouit . Ce mec jouait de son attitude , son physique , et il aurait tort de s’en priver . Son sourire , sa façon de tirer sur sa cigarette , son regard sur le parc , sa main ébouriffant ses cheveux … Fiouf , il était tuant , sans s’en rendre compte . Bon dieu , qu’avait-elle fait pour mériter la situation ?

    Elle finit par reprendre ses esprits alors qu’il se pensait plus fou qu’elle , mais qu’il assumait. Elle comprit alors qu’il glissait plus ou moins subtilement son mode de vie de fêtard excessif . Elle ne put réprimer un rire . Bordel . C’était ridicule , mais , elle préférait s’amuser de la situation . Jamais elle n’aurait cru voir un jour Mr Philippe Alexandre Deslauriers à traîner dans les Jardins du Luxembourg seul et visiblement sobre . Enfin sobre … Il avait l’air légèrement fatigué , habillé à la hâte , les cheveux en bataille , et pourtant , il était terriblement craquant .

    La jeune Sage arqua un sourcil , prenant une bouche en cœur , une petite moue candide sur le visage .


    « Hum … Je suppose que pour avoir des réflexions aussi profondes et philosophiques , tu as dû bien t’amuser cette nuit … Ou aujourd’hui . »

    Elle le regarda un moment , puis finit par se mordre les lèvres .

    « Ou bien … Les deux . »

    Elle réalisait qu’elle dépassait peut être très certainement les limites de la convenance .Qu’importe . Il était plus ou moins amusant de le taquiner légèrement … Pourri ? Enfantin ? Sage , tout simplement . Trouver de quoi parler était compliqué , surtout de parler sans dire des conneries , sans bégayer , sans passer plus pour une conne , ce qu’elle devait déjà être à ses yeux .

    Sage … Sage … Une gamine trop rêveuse , trop naïve , qui croit que la vie est une sorte de conte de fées merveilleux… Mais putain … Qu’elle ouvre les yeux ! Celui qui la mettait dans tous ses états depuis qu’elle avait posé ses yeux océan dans son regard de velours , qui se tenait présentement devant elle était l’exemple même qu’aujourd’hui , le prince charmant , il s’enfilait un bouteille de Dom Pérignon , il s’enfilait un ride de coc’ , et allait s’échouer dans un des lits les plus luxueux du coin avec une fille rencontrée quelques heures auparavant …


    « Enfin , j’suis désolée , c’est déplacé … Je … Hum … Pas que … Je ne te pense pas possible d’avoir des pensées de ce genre , c’est juste que … Enfin … La dernière fois , tu me semblais plutôt marrant , charmeur … Et là , t’es étrangement sérieux , c’est … Enfin … On se connait pas , hein ? J'peux pas te juger ... »

    Sage … FERME TA GUEULE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe A. Deslauriers
Weird admin
& i'm your prince
nothing else matters

avatar

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 27
Statut Civil : Ouvert à toute proposition
Addiction : Provoquer & Choquer
Personalized field :
Date d'inscription : 16/07/2007

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Mer 22 Oct - 6:32

[J'adore ta rép' coeur ]

    Merde, pourquoi ne parvenait-il pas à détacher son regard océan des jambes de la blonde qui les balançait au gré du moment? Philippe ne pouvait pas exactement l'expliquer, mais il était incapable de retirer son regard des fines et délicates extensions de ce corps qui allaient de l'avant vers l'arrière en ne suivant aucune logique. Il laissa donc glisser ses prunelles sur les jambes, passablement amusé et irrité de la situation à la fois. Quand, au final, il y parvint, Philippe demeura le regard dans l'horizon, n'importe où, en tirant une taffe de sa cigarette. L'énième depuis tout à l'heure, mais putain c'que c'était bon. Reposant les yeux sur elle, lui adressant un sourire made in Deslauriers, il ne dit rien en se contentant de savoir que ses yeux brillaient de malice. Que comptait-il faire, encore ?

    Taré, certes, Philippe Deslauriers l'était. Il le faut pour se coucher à l'aube et se lever après le coucher du soleil, presque. Un enfant de la nuit, ce jeune homme, et ça lui tiraillait le système quand il devait se taper des cours. Heureusement, il avait une bonne manière de vivre avec: les virer dès que l'envie lui en prenait. Il était doué pour tout, particulièrement pour ça. La manipulation, ce taré, il la maîtrisait de manière inquiétante. Recevant des notes fort acceptables aux contrôles, ayant mille prétexte pour rester coucher jusqu'au dîner, ça l'avait sans doute troublé, mais franchement, chaque soirée en valait le coup. Chacune, et Dieu seul sait qu'elles sont nombreuses à avoir peupler ses soirées. Bref, revenons pourtant au présent. Philippe croisa le regard de la jeune femme qui, affichant une moue adorable, reprit la parole. Amusé, il haussa l'un de ses sourcils, puis prit la clope entre ses doigts, laissant la fumée s'envoler au gré de la brise.

    «Si tu veux tout savoir, le plus flippant, c'est que j'en ai aucune idée»

    Il sourit, passant la main sur sa nuque, puis continua.

    «Je viens de me réveiller, il y a un quart d'heures, et il n'y aucun putain de souvenir dans ma tête de la journée ou de la nuit qui vient de passer»

    Haussant les épaules, il négligea volontairement le passage de son saut en boxer et de la brunette à sa droite à son réveil, elle aussi en sous-vêtement. Sans doute trop déchiré pour entreprendre la suite, ils s'étaient simplement endormis. Ça ne serait pas la première fois. Eh merde, avoir 21 ans et déjà des trous de mémoire. Cependant, en y repensant bien, Philippe trouva étrangement amusant que ce soit la douce et discrète Sage qui lui pose la question. De la part d'Olivia, piquée au vif et légèrement furieuse comme jalouse -putain ce qu'il l'aimait cette fille- ça aurait été on ne peut plus normal. Cependant, n'en laissant passer aucune, il ajouta.

    «Parce que si tu cherches le moyen idéal pour ne plus stresser et se calmer, y'a encore mieux que les Jardins. Amuse-toi, simplement, et ça va passer, le blues»

    Il ne mentionna pas qu'il pourrait lui trouver un million de façon de s'amuser, dont certaines et plusieurs le comprennaient. Philippe lui adressa un sourire, puis tira une longue bouffée, la dernière, et l'exhalant dans les airs, laissant monter ces petits ronds dans l'atmosphère. S'adossant de nouveau contre l'écorce, il se laissa glisser tout contre et prit place, assis sur le sol des Jardins du Luxembourg, une soirée fraîche avec une jeune femme blonde, amusante certes, sexy, de même, et qui était on ne peut plus adorable. Rien que de la voir repentissante, comme ça, mal à l'aise de ce qu'elle avait dit, comme si c'était grave. Le châtain était bien la dernière personne qui ne répondrait pas à une indiscrétion, à moins que ce soit pour la presse.

    «J'suis un mec plein de surprises, à la base, donc faut pas se surprendre si je cadre pas le stéréotype, alors si on apprend à se connaître, ça peut devenir plus marrant... ou ne plus l'être du tout»

_________________
    QUOTES FROM TWILIGHT
    «so what you're saying is,
    i'm your brand of heroin?»

    -«Yes, you're exactly my
    brand of heroin»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sage R. Dubois

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 26
Statut Civil : Libre comme l'air ... Autant dire que pour m'attraper , c'est compliqué ...
Addiction : La mode ?
Personalized field :
Date d'inscription : 14/10/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Mer 22 Oct - 20:55

    Hé bien … Que de confidence , le jeune Deslauriers sautait à peine du lit alors . Ma foi , c’était plutôt amusant . Surtout qu’apparemment , il avait un petit soucis de mémoire … Un « black out » de ses amusements … Et voila qu’il lui balançait que pour passer le blues , s’amuser c’était pas mal . Pour finir comme lui , raide morte à 18 heures 30 quasiment , fraîchement levée , et sans aucuns souvenirs de ce qui s’est passé . Non merci , très peu pour elle … Et puis , le blues . Que pouvait-il savoir de son blues . Hum ? Elle n’était pas tellement atteinte par le blues , c’était plus un manque , une envie de tout lâcher , d’échapper ne serait-ce que 30 petites secondes à la capitale française et à sa vie .

    Il s’installa sur l’herbe , plaidant pour sa cause . Alors comme ça , Mr Deslauriers était un « mec plein de surprises » et qu’apprendre à le connaître pouvait être paradisiaque … Comme cela pouvait être l’enfer . Qu’importe , le diable ne lui faisait pas vraiment peur . La petite blonde détestait croire en des superstitions de ce genre . Amusée , elle commença à rigoler .


    « Je vois … Serais-tu , par hasard , du genre à croire que tu es quelqu’un d’extraordinaire , loin d’un stéréotype ? »

    Elle leva vers lui un regard plus qu’amusé . Putain , à quoi jouait-elle ? C’était limite insultant . Après tout , qu’importe , elle était directe , et puis , ses excuses pour sa remarque précédente étaient passées dans l’oreille du jeune Deslauriers , et ressortie par l’autre sans marquer son esprit . Peut être encore trop embué ? Allé Sage , tu es si bien lancé , continues ta théorie de gamine .

    « Parce que … A t’entendre , je pourrais presque croire que tu es le seul maître de la vie parfaite … J’entends par là que … Mon blues n’est pas du blues … Et que , m’amuser pour finir avec ta tête , bazar … Ca m’arrangerait pas . Mes parents feraient une crise cardiaque en m’apercevant dans cette état , et je finirais , très certainement , dans un couvent vers Lourdes … »

    Elle rigola amusée , fouillant dans son sac à main entre ses coudes , à la recherche d’un paquet de Jelly Beans . Victoire , ils étaient là . Elle en prit quelques un , puis balança le paquet au jeune Deslauriers .

    « La vie parfaite , ce n’est peut être pas de se défoncer au point de ne plus savoir ce qu’on a fait de sa nuit , avec qui on l’a passé … Ce n’est pas multiplié les excès pour être sûr qu’on existe . Je ne dis pas que je ne finirais pas comme ça un jour . Si jamais , un jour je tombe amoureuse , et que mon copain me faire tomber dedans ... Je suis plutôt du genre à croire que pour avoir une vie parfaite , être pleinement conscient et responsables de ses actes suffit . Enfin … C’est chacun sa vision des choses , non ? »

    Elle lui lança un grand sourire , portant à sa bouche les petits bonbons , s’en délectant , comme elle allait s’en doute se délecter de la riposte du châtain . Au moins qu’il la prenne pour une barge et s’en aille en courant . Arf … Elle lui en voudrait pas . Les gens devaient pas souvent venir casser son petit « french way of life » où se droguer , acheter es fringues chères et se taper tout le monde était monnaie courante .

    Allé Sage , sois une femme , ne baisse pas les yeux , et fonce .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe A. Deslauriers
Weird admin
& i'm your prince
nothing else matters

avatar

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 27
Statut Civil : Ouvert à toute proposition
Addiction : Provoquer & Choquer
Personalized field :
Date d'inscription : 16/07/2007

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Mar 28 Oct - 5:22

    On ne peut pas dire que le fait de ne plus avoir en tête ce qu'il avait bien pu faire de sa gueule aujourd'hui soit le summun de l'amusement, bien entendu, mais se connaissait trop bien, Philippe se doutait fermement qu'il avait du attrapé une ligne un peu trop pure, et était tout bonnement partie en laissant son esprit et sa conscience quelque part entre le salon et la chambre, où une brunette, Dieu seul sait comment, quand et où était venu l'y rejoindre. Rien de mieux que pour se rassurer que de pouvoir se dire que même partiellement dans les vapes, le châtain avait tout de même bon goût. Cependant, ce n'est pas exactement ce qu'il voulait dire à la jeune femme, comme si les mots s'accrochaient dans sa gorge. S'il ne souhaitait pas une autre clope, histoire de le réveiller, c'était comme de rien.

    Résistant à la tentation pour poser plutôt son regard bleuté sur la jeune femme qui lui adressait la parole, Philippe passa la main dans ses cheveux suite à sa réplique. Sage ne fut pas longue à ouvrir sa bouche fine, mais pulpeuse, pour une nouvelle salve de mots. L'écoutant, il eut un sourire fin qui éclaira son visage, puis répondit, avec amusement.

    «J'ai peut-être l'air prétencieux, mais je n'ai pas la vanité de me prétendre extraordinaire. Suffit d'apprendre à dépasser les apparences et tu jugeras par toi même ce que je vaux»

    Invitation, ou non? Il laissa planer le doute sur la fin de sa réplique, balayant l'endroit de ses prunelles bleutés pendant ce temps. L'air frais lui faisait du bien, même encore mieux que l'inhalation de ce bâton de cancer qui lui allait comme accessoire à l'occasion. Philippe défroissa son pull en le lissant du bout des doigts, puis releva la tête pour croiser le regard de la jeune femme alors qu'il entendit sa voix à nouveau. C'était long, et il dut s'y mettre pour écouter. Non pas qu'il n'eut pas envie, mais en effet, le jeune homme, au saut du lit, devait être encore embrumé par le sommeil & cie.

    «Encore chanceuse que tes parents émettent le moindre commentaire sur l'état dans lequel tu es...»

    Lui adressant un regard entendu, il soupira en continuant.

    «Les miens s'en fichent éperdument, tant que je conserve la face au nom de la famille. Cependant, je t'accorde un point, c'est bien le fait que d'être le seul maître de ton existence à 21 ans qui puisse me donner la possibilité de me lever sans aucun souvenir de ma soirée»

    Tant mieux pour elle si elle pouvait conserver la fraîcheur et la légère innocence qui donnait à la jolie Sage un charme bien particulier. Bien loin de celui de la majorité des jeunes femmes que côtoyait Philippe. Attrapant le paquet de bonbons, il s'en pris une poignée, les tria et commença par la couleur rouge, la plus vive, la plus agressante.

    «Bordel, j'me vois mal donner des conseils, mais je me lance quand même: reste comme tu es, Sage, ça vaudra mieux qu'être la plus fêtarde si t'es vraie. C'est une perle bien rare dans ce monde-là...»

    Lui adressant un regard incertain, il détourna finalement les yeux, réfléchissant à ses propres paroles.

_________________
    QUOTES FROM TWILIGHT
    «so what you're saying is,
    i'm your brand of heroin?»

    -«Yes, you're exactly my
    brand of heroin»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sage R. Dubois

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 26
Statut Civil : Libre comme l'air ... Autant dire que pour m'attraper , c'est compliqué ...
Addiction : La mode ?
Personalized field :
Date d'inscription : 14/10/2008

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Dim 9 Nov - 21:36

    Le jeune Deslauriers n’avait donc pas la vanité de se prétendre extraordinaire … Hum , intéressant à savoir . Car , il en donnait franchement l’impression , surtout par rapport à ses paroles . Comment pouvait-elle juger par elle-même de ce qu’il valait ,n’ayant jamais eu la moindre conversation avec lui. Bon , OK , ils avaient discutés genre 3 minutes une fois , un superbe , « Bonjour . Comment ça va ? Je dois y aller . » . Cela ne pouvait réellement compté , si ?

    Il regardait les Jardins . Sage le remarqua . Pourquoi donc l’être qui se tenait devant-elle devait-il , soudain , si complexe ? Il semblait fait de deux parties bien distinctes , une sorte de ying et de yang à lui tout seul . Comment un être pouvait être les deux à la fois ? Avoir un côté aussi « noir » , et sembler pourtant si « blanc » . Le jeune Deslauriers balança qu’elle avait de la chance que ses parents se préoccupe encore d’elle . Elle fronça les sourcils , comprenant largement le sous entendus qui allait avec . Elle ne préféra pas relever ce passage . Non , elle n’avait pas à s’occuper des affaires familiales du jeune Philippe . Elle ne pouvait prétendre à mettre son nez dans ce genre d’affaires . Elle ne le connaissait pas réellement , porter un jugement sur ses parents n’était pas quelque chose à faire .

    Voila qu’il tentait de lui donner un conseil . Il était marrant que le prince des nuits de Paris lui conseille de rester sage , venant de lui , elle aurait attendu les choses les plus folles , mais pas celle-ci . Sage ne put qu’émettre un rire amusé , le regardant .


    « Je vois … »

    Elle haussa brièvement les sourcils , puis les fronça immédiatement . Minute . Une perle dans ce monde-là ?

    « Hum … Je vais paraître stupide mais … A quoi ça me sert d’être une perle ? Sérieusement Philippe … J’ai bien du mal à faire le mystère de ta petite personne . Et je me demande , là , tout de suite , si tu es bien clair d’esprit . »

    Il ne l’était certainement pas . Et la jeune Sage commençait à s’en rendre compte . Que faisait Philippe à lui parler ? Elle n’était jamais qu’une personne qui ne faisait pas partie de son monde , et elle savait parfaitement que les gens qui avaient la même que lui ne parlaient jamais avec les gens comme elle . A quoi jouait Philippe . C’était tellement étrange , de le faire à réfléchir , philosopher presque , tenter de lui donner des conseils qu’il ferrait mieux de suivre .

    « Pourquoi donc parles-tu avec moi ? On sait bien , toi et moi , que tu vaut mieux que ça , n’est-ce pas ? »

    Le revirement était brutal . La petite blonde commençait à se méfier . Elle le regarda , suspicieuse . Les questions les plus folles se bousculaient dans sa tête .Sage savait pertinemment que tout avait un but , et elle s’interrogeait sur les intentions du châtain qui lui faisait face, cigarette aux lèvres , et air surpris sur son visage angélique .

    Bon dieu ; le mystère qu’il faisait planer autour de lui le rendait dangereusement attirant et Sage commençait à se mordre les doigts de partir sur une pente aussi glissante .



[ Je suis plus que désolée du retard & du post minable ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe A. Deslauriers
Weird admin
& i'm your prince
nothing else matters

avatar

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 27
Statut Civil : Ouvert à toute proposition
Addiction : Provoquer & Choquer
Personalized field :
Date d'inscription : 16/07/2007

Carte d'identité
Affinités:
Adrénaline:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   Dim 30 Nov - 21:49

    Philippe Deslauriers avait plutôt l'impression d'être un bordel de pion du Destin et ça le faisait royalement chier. Les décisions qu'il prenait n'était certes pas toujours savantes, pas toujours brillantes, mais il les faisait en connaissance de cause et en ayant la profonde conviction que peu importe à quel point il se trompait, les billets verts camouflés sous le plastique de sa Visa noire, rien ne pourrait jamais l'atteindre. Le pire, c'est qu'il avait conscience de l'idiotie de ses gestes, mais à 21 ans, que faire d'autre, sinon faire les plus belles erreurs qu'il pourra aisément regretter plus tard. Peut-être, ou bien se féliciter d'avoir vécu à outrance dans les meilleurs moments de sa vie. Posant ses yeux sur l'horizon, Philippe passa la main dans sa chevelure déjà en bataille, puis s'étira longuement. La présence de Sage semblait avoir eu le don de réveiller le côté plus ou moins philosophe du français, et il n'était pas tout à fait certain de détester ça. Se remettre en question, chez les Deslauriers, c'était plutôt rarissime.

    Tournant la tête vers elle, la jolie blonde, il lui adressa un sourire presque envieur lorsqu'elle mentionna ses parents. Être encore plus à l'aise avec elle, et il aurait sans doute eu un rire amer. Tout ce qui comptait, du côté de son père et de sa belle-mère, c'était sans doute les apparences, le physique et l'aura charismatique du cadet des fils, et la beauté de la seule fille de la famille. Francesca. Il se rappelait pertinent avoir eu un faible à la Cruel Intentions pour sa demie-soeur. Sourire légèrement nostalgique. Secouant la tête, sortant de ses souvenirs, il n'aurait jamais cru être capable de donner un conseil. Un vrai, surtout qu'il faisait pertinemment tout le contraire de ses paroles. À y repenser, il rit doucement à l'unisson avec Sage.

    «À quoi ça sert, Philippe haussa un sourcil, eh bien...»

    Cherchant sa réponse, il ne parvint pas à la poser avant la suite des propos de la jeune femme. Croisant les bras sur sa poitrine, Philippe chercha une réponse dans le regard posé de la demoiselle. Que voulait-elle donc dire par là ?

    «C'est drôle, je ne me suis jamais senti aussi clair d'esprit que maintenant, et c'est la première fois qu'on me pose la question»

    Comme il était déshabitué à avoir affaire avec des gens qui n'étaient pas en plein contrôle de la situation -ou faisait mine de l'être- et comme le châtain n'était pas idiot, il sentait que la confiance que lui portait depuis le début de la conversation la blonde s'effritait doucement. Que dire, que faire, pour lui faire part de sa bonne volonté. Eh merde, si seulement il était capable de dire ou penser les mots justes...

    «Je parle avec toi parce que j'en ai envie, tout simplement. Ne cherche pas plus loin que la stricte évidence»

_________________
    QUOTES FROM TWILIGHT
    «so what you're saying is,
    i'm your brand of heroin?»

    -«Yes, you're exactly my
    brand of heroin»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's a Small World { PV Philippe Deslauriers   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a Small World { PV Philippe Deslauriers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's a small world | Aydan && Maya
» La Collection des Cherry Merry Muffins de Vanessa
» It's a small world
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Paris, la magnifique :: Rêveries et Commérages… :: Jardins du Luxembourg-
Sauter vers: